RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT : LES CLÉS DE LA RÉUSSITE

Amélioration continue : l’innovation comme moteur

Le GROUPE LATTY accompagne ses clients au fil des innovations techniques qu’exige un environnement toujours plus compétitif. Chaque jour, nos équipes d’ingénieurs se consacre exclusivement à trouver de nouveaux process, à concevoir de nouveaux produits d’étanchéité dynamique, statique ou semi-dynamique.

5% du chiffre d’affaires du Groupe Latty est investi annuellement en recherche et développement au travers des nombreux travaux réalisés dans son laboratoire d’essai intégré à l’usine de Brou ou en collaboration avec des organismes et instituts.

Les produits sont testés dans les véritables conditions d’utilisation afin de répondre parfaitement aux besoins finaux. Qu’il s’agisse de réduire les efforts de frottement, de faciliter l’emploi de matériel tout en préservant son efficacité ou de diminuer les temps de maintenance, tout est fait pour proposer des produits toujours plus innovants. Ces efforts sont couronnés de succès lorsque les clients de Latty acquièrent leurs qualifications ISO 15848, API 622, 624 ou 641.

Pour cela nos ingénieurs travaillent sans relâche à la mise au point de nouveaux matériaux, que ce soit pour les tresses, les garnitures mécaniques ou les joints statiques, à la mise au point de nouvelles faces de frottements, d'étanchéités résistantes à de très hautes ou basses pressions ou températures, à la mise au point de réponses aux nouvelles exigences, normes et directives en vigueur, à l'amélioration de la durée de vie des matériels.

Le GROUPE LATTY investi  dans ses propres laboratoires d'essais et de tests, installés sur plus de 500 m² et disposant de plus de 15 cellules d'essais, équipés d'appareils de mesures de précision : pression du vide jusqu'à 650 bar, température de -200°C à 650°C avec possibilité de réaliser des chocs thermiques, vitesse de 0 à 6000 tr/mn, plusieurs spectromètres de masse à l'hélium pour la mesure des fuites.

 

PROCÉDÉ FILCOAT

Le GROUPE LATTY a développé et breveté le procédé FILCOAT qui consiste à imprégner les fibres fil à fil de PTFE, puis à les ré-imprégner lors du tressage final d'un mélange adapté à l'utilisation de la tresse.

Ce procédé permet de réduire considérablement les frottements et d'augmenter la durée de vie du matériel. Les tresses sont fabriquées à partir de différentes fibres : aramide, graphite, PTFE, fibres synthétiques ou végétales. Elles sont disponibles au mètre, ainsi qu'en anneaux préformés ou bagues matricées pour faciliter et réduire les temps d'arrêt des unités de production.

1