GARNITURES MÉCANIQUES 

A quoi sert une garniture mécanique ?

Une garniture mécanique est un ensemble composé de deux sous-ensembles assurant l’étanchéité dynamique entre la partie tournante et la partie fixe, généralement utilisée pour assurer l’étanchéité des axes de pompes, d’agitateurs, etc.

Principe de base 

Le principe de base est le même pour toutes les garnitures mécaniques : assurer l’étanchéité dynamique entre deux faces en mouvement, lubrifiées par un film liquide, appelée étanchéité primaire.

• Le film entretenu par la rotation provient du fluide véhiculé par la machine ou d’un fluide auxiliaire
• Une infime partie du film peut s’écouler hors des faces de frottement : ce débit est appelé consommation de la garniture
• Le frottement, au niveau du film, produit des calories qui échauffent les faces de frottement, le film lui-même et le fluide environnant
• Pour assurer une durée de vie optimale des faces de la garniture, le film doit être stable et liquide
• pour éviter sa vaporisation, le fluide à étancher doit avoir une pression suffisante au droit des faces de la garniture

Conditions de fonctionnement

Selon les conditions de fonctionnement, la nature de fluide ou les applications industrielles, il existe différentes typologies de garnitures (garnitures mécaniques bi-composants ou cartouche en configuration simple ou double). Selon les applications, les garnitures pourront être non compensées (U) ou compensées (B).

L’étanchéité dynamique secondaire est assurée par des joints toriques, des soufflets élastomères ou métalliques soudés ou hydroformés assurant la liaison étanche entre les faces de frottements et les supports.

En fonction des conceptions, d’autres éléments d’adaptation peuvent être associés aux sous-ensembles (chemises, bride, couvercle, bague d’entrainement, etc.)

Garniture Mécanique Cartouche

Disponible avec des joints et faces de frottements différentes suivants les applications.

Garniture Mécanique Bi-composants

Disponible avec des joints et faces de frottements différentes suivants les applications.

Quel est le fluide à étancher par la garniture mécanique ?

Il faut connaitre les caractéristiques (abrasif, corrosif, volatile…) et les informations complémentaires sur le fluide comme la formule chimique, la concentration, la masse volumique, la composition en cas de mélange, les cristaux et solides, la toxicité, la corrosivité (pH), la volatilité (tension vapeur), la viscosité.

Quelle est la pression exercée sur la garniture mécanique?

Cette indication est nécessaire pour sélectionner une garniture compensée (B) > 10 bar ou non compensée (U) < 10 bar.

Quelle est la vitesse de rotation de la garniture mécanique?

Une garniture mécanique doit être dynamiquement stable à sa vitesse de rotation. Des défauts géométriques de la machine (défauts de coaxialité du stator par rapport au rotor par exemple) entraînent à haute vitesse un film interface instable.
Au-dessus de 20 m/s, le choix se portera sur des garnitures mécaniques stationnaires acceptant plus de défauts géométriques car non soumises aux efforts centrifuges. Pour éviter de générer des calories et favoriser le film dans l’interface, le choix des matériaux est lié à la vitesse.

Quelle est la température de fonctionnement de la garniture mécanique ? 

Tous les composants de la garniture mécanique doivent garder leur intégrité sur l’ensemble de la plage de la température de fonctionnement.

Des homologations, normes ou directives sont-elles requises par le client ?

Nos garnitures mécaniques peuvent être livrées avec les homologations, normes ou directives FDA, CE 1935/2004, WRA ou ATEX.

Chacun des paramètres ci-dessus ne peut être pris en compte indépendamment l’un de l’autre. En effet leur combinaison modifie les caractéristiques de fonctionnement de la garniture mécanique.

Les matériaux constitutifs des faces de frottement de la garniture mécanique sont choisis en fonction de leurs propriétés intrinsèques (résistance chimique, caractéristiques mécaniques et thermiques) et de leur aptitude à être appairés (lubrification).
2